Questions & Réponses sur l'OPPT et l'Avis de Courtoisie
 
 
Mentions légales : ce document est présenté pour information uniquement et ne doit pas être perçu comme un avis légal. Aucune déclaration, promesse ou garantie n’est faite quant à l’exactitude des informations fournies.

1-   Qu’est-ce que l’OPPT ?

2-   Qu’est-ce que l’Avis de Courtoisie ?

3-   Qu’est-ce que l’Avis de Courtoisie change à votre situation?

4-   À quoi et en quoi on s’engage en utilisant l’Avis de Courtoisie ?

5-   Lequel des 5 Avis de Courtoisie devrais-je choisir?

6-   À l’aide…! Aidez-moi SVP…

7-   Que faire avec les avocats… avec les ordres de cour…?

8-   Puis-je envoyer un Avis de Courtoisie à la cour?

9-   En quoi l’Avis de Courtoisie peut affecter les banques ou les gouvernements en forclusion?

10- Comment trouver le nom de l’individu (Répondant) à qui adresser l’Avis de Courtoisie?

11- Puis-je faire valoir ma situation d’Être humain en rapport à ma « personne légale » ?

12- Quelle approche devrais-je prendre pour libérer des liens ou hypothèques légales ?

13- Comment fonctionne le processus de facturation?

14- Puis-je facturer plusieurs individus?

15- Comment fonctionne la multiple facturation et les états de compte?

16- En quoi les dommages que je subis sont-ils en relation avec les factures que j’envoie?

17- Je reçois des appels téléphoniques suite à l’envoi de l’Avis de Courtoisie. Que devrais-je faire?

18- Je suis sur une liste de débranchement pour mon compte d’électricité… Puis-je utiliser l’Avis de Courtoisie?

19- Je suis dans une situation désespérée. Je cours un grand risque en utilisant l’Avis de Courtoisie…?

20- Je n’ai pas de résultat.. Qu’est ce qui se passe?

21- À quoi dois-je m’attendre en envoyant des Avis de Courtoisie ?

22- J’ai de grands doutes à propos de l’OPPT...

23- Que nous réserve l’avenir?

24- Qu’est-ce que l’UCC ?

25- Est-ce que l’UCC s’applique à tous les pays du monde?

 

1- Qu’est-ce que l’OPPT ?

En bref, One People’s Public Trust a fait parvenir une déclaration des faits aux banques et gouvernements du monde à l’effet que rien ni personne ne peut s’interposer entre le Créateur et ses créations (ce qui englobe les Êtres humains), en leur donnant l’occasion de réfuter cette déclaration. Ils ne pouvaient pas la réfuter et ils ne l’ont pas fait (car ils auraient admis par le fait-même qu’ils opèrent un système d’esclavage) . Un avis de défaut leur a été ensuite envoyé. Les banques ont ensuite été mises en forclusion et les chartes des gouvernements (via leurs corporations gouvernementales) ont été cancellées. Le système d’esclavage est maintenant aboli.

Voir la déclaration des faits de l’OPPT : http://oppt-in.com/wp-content/uploads/2013/02/DeclarationOfFact.pdf

La plupart des banques et des prétendus « gouvernements » n’ont pas été formellement avisés de leur forclusion et ils continuent à perpétrer leurs opérations frauduleuses. Nous sommes actuellement dans une période de transition d’une importance jamais vue dans l’histoire du monde.

2- Qu’est-ce que l’Avis de Courtoisie ?

L’Avis de Courtoisie est une offre de contrat que vous faites parvenir à un individu travaillant pour une banque ou un gouvernement en réponse à une réclamation, une facture, un avis de comparaître ou une menace d’action en cour ou toute autre demande illégitime ou suite à une arrestation ou une détention. En somme, toute action tangible vous causant des dommages ou des ennuis.

En premier lieu, l’Avis de Courtoisie avise l’individu de la forclusion de la banque ou du gouvernement pour lequel il travaille suite aux enregistrements à l’UCC effectués par l’OPPT.

En second lieu, il informe votre correspondant que c’est en engageant sa pleine responsabilité personnelle qu’il agit dorénavant à votre endroit.

En troisième lieu, il offre 2 choix au correspondant : cesser toute action à votre endroit ou continuer comme si rien n’avait changé. Notez que l’Avis de Courtoisie ne s’adresse pas aux corporations (la banque ou le gouvernement en forclusion) mais bien à l’individu qui le (la) représente et qui croit encore que son employeur agit dans la légitimité.

Cet individu est désigné le « Répondant » sur l’Avis de Courtoisie, aux soins de la (du) soi-disant [nom de la banque ou département du gouvernement] et vous êtes identifié comme le « Proposant ».

L’Avis de Courtoisie n’est pas une mise en demeure (« notice of demand ») car cela équivaudrait, pour vous, à reconnaître que VOUS opérez vous-même un système d’esclavage alors que l’Avis de Courtoisie notifie précisément que tous les systèmes d’esclavage sont maintenant en forclusion.

L’Avis de Courtoisie donne l’ordre formel que l’action qui fait l’objet de l’Avis de Courtoisie cesse immédiatement et soit abandonnée définitivement par le Répondant et il présente, dans le même temps, une série de Termes et Conditions qui s’appliqueront si l’action contre vous est poursuivie par le Répondant (l’individu) ou ses représentants et successeurs.

L’Avis de Courtoisie est donc une offre de contrat basée sur vos termes et conditions. Le Répondant a le choix d’agir ou non en conséquence.

3- Qu’est-ce que l’Avis de Courtoisie change à votre situation?

En envoyant l’Avis de Courtoisie, vous signifiez que vous acceptez de continuer à être victime des actes du Répondant en échange du paiement d’une certaine somme en once troy d’argent.

Il est important que vous compreniez le contexte suivant :
Le Répondant (l’individu) se voit offrir un contrat qu’il peut, en toute connaissance de cause et volontairement, accepter ou rejeter. Il l’accepte en continuant le harcèlement dont vous faites l’objet. Également, comme il est responsable d’aviser toute tierce partie à laquelle il transférerait le dossier, il accepte aussi le contrat si, effectivement, il transmet le dossier à quelqu’un d’autre.

Suite à l’acceptation déclenchée par la continuation du harcèlement (par un avis ou une lettre dont la date serait postérieure à la date de réception de l’Avis de Courtoisie par le Répondant), vous pouvez commencer à facturer le Répondant.

Vous envoyez des avis de retard et avis final. Vous facturez à chaque fois qu’une nouvelle action (autre qu’un avis de renonciation formel) est posée par le Répondant. Vous pouvez aussi faire suivre des états de compte qui font le sommaire des factures et avis déjà envoyés.

Si un nouvel individu apparaît dans le dossier, vous commencez par lui envoyer un Avis de Courtoisie.

Ne vous attendez pas à être payé… L’arrêt du harcèlement est l’objectif ultime.

ÉTUDIEZ SOIGNEUSEMENT LES DIRECTIVES.

Souvenez-vous que vous faites cela avec pleine responsabilité personnelle. Vous êtes imputable de vos gestes. Comprenez l’ampleur de ce que veux dire « savoir qui je suis ». Ressentez l’énergie présente dans l’Avis de Courtoisie et envoyez-le dans l’amour.
Les Avis de Courtoisie ne doivent pas être pris à la légère, ni par le Proposant, ni par le Répondant.

Où vous situez-vous dans tout cela ?

Il y a une question à laquelle vous devez répondre avant toute chose:  Est-ce que l’OPPT a bel et bien mis en forclusion toutes les banques et les corporations gouvernementales du monde entier?

Ces puissances qui dominaient le monde n’ont pas toutes été avisées de leur forclusion et, même si elles le sont, elles continueront de tenter de s’accrocher à leur pouvoir passé par tous les moyens possible.

Elles savent manipuler la population par la peur ou autrement, comme elles l’ont fait depuis des siècles.

Jusqu’à ce que vous soyez sûr à 100% que l’OPPT a mis les banques et les corporations gouvernementales en forclusion, et jusqu’à ce que vous soyez prêt à 100% à assumer votre pleine responsabilité pour vos actions et les gestes que vous posez, N’UTILISEZ PAS l’Avis de Courtoisie.


4- À quoi et en quoi on s’engage en utilisant l’Avis de Courtoisie ?

Vous vous engagez à beaucoup plus qu’il n’y parait à première vue. Répondez à ces 3 questions :

1. Jusqu’à quel point craignez-vous les agences du revenu, les banques et le système judiciaire ? Craignez-vous d’aller en prison?

2. Quels sont les enjeux? Si l’Avis de Courtoisie ne remplit pas sa mission, qu’avez-vous à perdre et qu’est-ce que cette perte signifie pour vous?

3. Avez-vous le temps et la volonté d’investir au moins 10 heures par semaine pour en savoir plus sur l’OPPT, vous tenir au courant et administrer adéquatement vos processus de facturation?

Le processus des Avis de Courtoisie demande un engagement sans restriction. Pas d’exception.
Si vous pliez sous la pression après avoir commencé, votre situation sera pire que si vous n’aviez rien fait.

C’est votre pleine responsabilité de lire et comprendre les Avis de Courtoisie et d’étudier ses Directives avec soin.

N’UTILISEZ PAS les Avis de Courtoisie à moins d’être confiant à 100% que vous saurez demeurer ferme
et que vous êtes prêt à en accepter TOUTES les conséquences.

5- Lequel des 5 Avis de Courtoisie devrais-je choisir?

Cette question suggère que vous n’avez pas pris connaissance ou que vous n’avez pas compris les Directives de l’Avis de Courtoisie…. Lisez-les jusqu’à les maîtriser.

Si, après une étude approfondie, cette question subsiste toujours, alors, l’Avis de Courtoisie n’est pas pour vous.


Combien de fois dois-je envoyer l’Avis de Courtoisie?

Une seule fois, pour chaque Répondant.
(Seuls les avis de défaut relatifs à un enregistrement à l’UCC doivent être envoyés 3 fois, à 72 heures d’intervalle).

Les Avis de Courtoisie doivent être envoyés une seule fois, suivi, en cas d’acceptation du contrat, par des factures, avis de retard, avis final, états de compte.

Voir le diagramme à la dernière page des Directives.

 

6- À l’aide…! Aidez-moi SVP…

Des courriels de ce genre sont nombreux, malheureusement. Des gens ont posé des gestes qui se répercutent par des actions en justice, des avis en regard de leur hypothèque, etc.

Bien que nous soyons sympathiques à leur cause, encore une fois, le processus des Avis de Courtoisie doit être pris très sérieusement. Il vous faut étudier de façon approfondie et faire vous-mêmes vos recherches personnelles pour vous convaincre du bien-fondé de cette initiative (due diligence).

Choisissez vos batailles… L’Avis de Courtoisie n’est pas un café instantané ni un pansement sommaire à apposer sur vos problèmes.

Règle générale, plus le problème est urgent, plus vous aurez à faire face aux conséquences déjà annoncées et l’Avis de Courtoisie n’y changera rien. L’Avis de Courtoisie n’est pas toujours la meilleure solution et si vous l’utilisez précipitamment pour un problème urgent, il pourrait même empirer votre situation.

SVP, faites vos propres recherches, étudiez à fond, comprenez et faites face à vos problèmes par vous-mêmes, avec pleine responsabilité.

Ci-dessous, vous trouverez des r éponses à des questions déjà posées par d’autres. Elles vous aideront à mieux comprendre, selon la situation à laquelle vous faites face. Si, ensuite, vous éprouvez encore des difficultés, relisez ces réponses et relisez les Directives.



7- Que faire avec les avocats… avec les ordres de cour…?

Devrais-je envoyer un Avis de Courtoisie à un avocat…? À la cour…?

Lisez attentivement ce qui suit et comprenez-le bien :

Les avocats, les agences de collection, les procureurs, les cours, les banques et les gouvernements vont tout faire pour vous amenez jouer dans leur terrain de jeu, selon leurs règles. Dès que vous reconnaissez leur autorité, même de façon involontaire (cela peut être fait de façon très sournoise et à peine perceptible), vous approuvez leur position et vous leur donnez juridiction sur vous (c’est pour cela que l’Avis de Courtoisie s’adresse toujours à un individu d’une PRÉTENDUE entité. L’Avis de Courtoisie refuse de reconnaître le l’existence-même de cette entité).

Alors, si vous vous posez la question à savoir si vous devriez envoyer un Avis de Courtoisie à un avocat, un procureur, un juge, un magistrat, un président, un vice-président, etc., souvenez-vous que l’Avis de Courtoisie ne reconnaît ni ne donne crédit à aucun titre ou fonction. Il n’y a pas de Maître Untel mais seulement un Robert Untel. Il n’y pas de Mr. le président Untel mais seulement son prénom et son nom. Il n’y a pas de Banque ABC, il y a seulement Marie LaContrariante qui se rend tous les jours dans un édifice où il est inscrit « Banque ABC » sur la façade. Il n’y a pas non plus de « Votre Honneur » mais seulement un individu qui porte le nom que son père et sa mère lui a donné (s’il n’en a pas changé).

Si vous vous pr ésentez en cour, alors, vous reconnaissez sa juridiction sur vous. Vous devez réfléchir sérieusement à ce que vous allez décider de faire. Prendre votre propre décision en toute connaissance de cause est ici un incontournable. Vous êtes responsable de vos actes.

Quel terrain de jeu allez-vous choisir? Vous ne pouvez pas jouer sur les 2 tableaux. Si vous choisissez la légitimité avec l’Avis de Courtoisie, réalisez bien ce qui suit : les autorités vont tout tenter pour vous amener sur leur terrain de jeux. À partir du moment où vous trébuchez dans ce que vous dites ou ce que vous faites et que vous entrez sur leur terrain, même involontairement, vous venez de sacrifier votre position dans son intégralité. Une fois que vous y êtes, vous ne pourrez plus en sortir sans dommages. Il y a une maxime de loi qui dit ceci : « Le premier à quitter le champ de bataille a perdu ». Il s’agit donc de ne pas y mettre les pieds et en aucune manière, même tacitement.

Une fois que vous aurez pleinement réalisé le nouveau paradigme et bien compris que l’objectif de l’Avis de Courtoisie est de faire cesser les dommages que vous subissez, vous saurez à qui le faire parvenir, à l’adresse de la soi-disant corporation ou à son adresse personnelle.
N’accordez aucune importance et aucun pouvoir quelconque à ce qui, dorénavant, n’existe plus.

8- Puis-je envoyer un Avis de Courtoisie à la cour?

À qui à la cour? Les Avis de Courtoisie sont des contrats entre individus. Vous ne savez pas à l’avance quel juge s’occupera de votre affaire (car si vous le savez, c’est qu’une audience a déjà eu lieu dans cette cause et vous avez déjà reconnu la juridiction de cette cour en vous y présentant…!). Comme vous voyez, on tourne en rond ici. Au greffier? Les greffiers ne sont que des greffiers : ils n’ont aucune décision à rendre dans votre cause. Ils ne font qu’archiver et acheminer des documents. Alors que vous reste-t-il? Le ou les avocats qui instruiront l’action prise contre vous. Nous vous recommandons de toujours envoyer l’Avis de Courtoisie au point d’où origine l’action contre vous : l’avocat, le procureur ou autre, en tant qu’individus.


9- En quoi l’Avis de Courtoisie peut affecter les banques ou les gouvernements en forclusion?

Cette question revient souvent.

Les enregistrements à l’UCC de l’OPPT ont fait en sorte que les chartes LÉGALES des corporations visées ont été mises en forclusion (mais pas les portes des édifices abritant ces mêmes corporations). En vertu de ces enregistrements, ces entités corporatives n’ont jamais existé en tant qu’entités légitimes, bien qu’elles croient être des entités légales (il y a une différence).

L’Avis de Courtoisie informe les banques et les corporations gouvernementales qu’ils sont en forclusion, ce qui veut dire que vous pouvez contracter uniquement avec un individu de la soi-disant banque ou du soi-disant gouvernement. Un seul individu à la fois. C’est ce que l’Avis de Courtoisie annonce à l’individu que vous identifiez dans la case « Répondant ».

Ce « Répondant » peut continuer à croire qu’il travaille pour une entité légale et qu’il peut continuer à exercer (ce qu’il croit être) son autorité légale. C’est laissé à son libre choix mais, s’il continue, il sera facturé par vous.

Lorsque vous recevez une nouvelle demande de sa part (ou de la part de quelqu’un à qui il a fait suivre le dossier), il a, de ce fait, accepté vos termes et conditions et enclenché le contrat : il a choisi d’être facturé pour les dommages qu’il continue de vous infliger.

Notez bien : vous ne l’avez pas mis en demeure de cesser son harcèlement. Vous lui avez simplement signalé que toute continuation se ferait selon vos termes et conditions, dans un contrat légitime de personne à personne, librement consenti de part et d’autre. Il n’y a pas d’autre contrat qui tienne car, souvenez-vous, les corporations n’existent plus.

10- Comment trouver le nom de l’individu (Répondant) à qui adresser l’Avis de Courtoisie?

Bonne question. Souvent, les intervenants qui agissent au nom du gouvernement ou de la banque, les avocats ou les individus travaillant pour les agences de collection aiment bien rester dans l’anonymat derrière le paravent de leur soi-disant corporation. Voici quelques stratégies :

• Appelez le département d’où émane la demande que vous avez reçu et demandez à parler à (… un nom au hasard). On va vous répondre qu’il ne travaille pas ici et on vous proposera de parler à (… un autre nom). Lorsque vous avez cette personne en ligne et que vous avez son prénom et son nom, vous raccrochez. Voilà votre Répondant ;

• Appelez le département en question et dites que vous avez une invitation à faire parvenir à son directeur : à quel nom devriez-vous adresser votre invitation ? (et l’Avis de Courtoisie constitue réellement une invitation : vous dites la vérité) ;

• Appelez et demandez à parler à l’ordinateur. Quelqu’un va vous répondre… Dites que vous avez reçu une correspondance générée par ordinateur avec aucun nom à qui vous adresser alors, vous aimeriez parler directement à l’ordinateur (employez le mot « correspondance » plutôt que « facture » ou « demande », etc.). Avec cette approche humoristique, vous devriez finir par parler à quelqu’un du département en question qui s’identifiera à votre demande. Vous avez alors votre Répondant.

• L’Approche suivante devrait être utilisée en tout dernier recours : recherchez l’entreprise en question sur Internet, fouillez les rapports annuels ou les pages listant les responsables et trouvez le nom du supérieur le plus près du département qui vous concerne.



11- Puis-je faire valoir ma situation d’Être humain en rapport à ma « personne légale » ?

La philosophe et romancière Ayn Rand a écrit : « La recherche d’une chose est la preuve que cette chose est manquante ».

Utiliser des phraséologies ayant trait au débat « Être humain –vs- personne légale » ou « free man – vs – straw man » dans votre Avis de Courtoisie ou dans son accompagnement équivaudrait à souligner que vous tentez de faire valoir ce point et, par le fait même, vous reconnaissez que ce point n’est pas encore acquis.

De plus, en faisant cela, vous êtes dans « leur » terrain de jeu et vous acceptez leurs règles : vous cherchez à leur faire reconnaître qui vous êtes, comme si vous aviez besoin de leur permission. Par ailleurs, en agissant de la sorte, vous redonnez du pouvoir à une corporation en forclusion puisque vous reconnaissez tacitement son autorité en cherchant à la convaincre de la validité de votre point de vue.

Le résultat obtenu est à l’opposé de l’objectif visé dans tous les efforts déployés par le mouvement des « free men » et l’OPPT.

Il vous faut décider : « Est-ce que, oui ou non, l’OPPT a mis en forclusion (fermé) toutes les chartes des corporations? »

Si oui : « Est-ce que cette action n’était pas accompagnée d’une déclaration non-réfutée à l’effet que vous êtes le fils ou la fille de votre Créateur et que rien ni personne ne peut s’interposer entre Lui et vous? »

Si oui, devez-vous encore vous battre pour votre liberté ou simplement vous contenter d’indiquer le document public (UCC) qui reconnait cet état de fait et le préserve ?

C’est ce que fait l’Avis de Courtoisie.

Le mouvement des « free men » est désormais obsolète et non compatible avec l’Avis de Courtoisie. Continuer la bataille de « l’être humain versus la personne légale » ne fera que donner des munitions additionnelles aux oppresseurs corporatifs.

SVP, avec votre Avis de Courtoisie, n’utilisez pas d’assertions ou de phraséologie ayant trait au débat « être humain vs personne légale » ou « free man vs straw man ».



12- Quelle approche devrais-je prendre pour libérer des liens ou hypothèques légales ?

Si vous ne recevez aucune communication à cet effet, il n’y a rien de tangible contre quoi vous opposer.

Vous voudrez peut-être provoquer les choses? Écrivez au registre en question et demandez à ce que tous les liens affectant vos biens ou votre maison soient retirés. Fournissez toutes les précisions et références concernant ces liens et demandez à recevoir une réponse dans les 14 jours, signée à la main, à l’effet que votre requête a été exécutée de façon irrévocable.

Un petit truc : envoyez votre requête dans l’amour…

Si, en retour, vous recevez une lettre stipulant que votre requête est refusée, vous avez une personne à qui adresser votre Avis de Courtoisie et la lettre de refus que vous avez reçu est le motif qui la justifie.



13- Comment fonctionne le processus de facturation?

Facturez uniquement un individu, un à la fois, et uniquement lorsque vous avez la preuve qu’il (elle) avait reçu votre Avis de Courtoisie avant de vous relancer avec une nouvelle demande (de sa part ou de quelqu’un d’autre). Vous devez pouvoir prouver que l’action contre vous continue après réception de l’Avis de Courtoisie.

Identifiez sur votre facture les items de la cédule A qui s’appliquent aux circonstances. Après l’envoi de la facture et le laps de temps que vous accordez pour le paiement, poursuivez avec un avis de retard, puis un avis final.

Envoyez une nouvelle facture pour chaque lettre que vous recevez en continuité de l’action identifiée dans l’Avis de Courtoisie. C’est comme si, à chaque fois, votre correspondant achetait un item additionnel (ou le même item plusieurs fois) dans votre magasin. Faites suivre chaque facture d’un avis de retard et d’un avis final.

Le processus peut s’étendre sur plusieurs semaines et même plusieurs mois. Persistez…!

ÉTUDIEZ BIEN TOUTES LES INSTRUCTIONS DANS LES DIRECTIVES

14- Puis-je facturer plusieurs individus?

Chaque communication que vous recevez suite à l’Avis de Courtoisie (à l’exception d’un avis de désistement irrévocable) constitue le motif d’une nouvelle facture.

Tout nouvel individu qui s’interpose dans le dossier justifie un nouveau processus commençant par l’Avis de Courtoisie pour ce nouvel individu alors que parallèlement, vous facturez l’individu précédent pour avoir transmis le dossier. De plus, comme le premier individu était dans l’obligation d’aviser son successeur de vos termes et conditions, vous suscitez une polémique entre eux qui contribue à faire connaître le nouveau paradigme.

 

15- Comment fonctionne la multiple facturation et les états de compte?

Vous numérotez chaque facture, leurs avis de retard et leur avis final avec les dates d’émission. Chaque nouveau geste du Répondant dans la continuité de l’action d’origine suscite une nouvelle facture et leurs avis subséquents. Vous dressez un état de compte en faisant la liste des factures, leur justificatif et leur statut (courant, passé dû, avis final). Vous le faites pour chaque Répondant individuellement (vous n’incluez pas la facturation faite à un autre Répondant).

 

16- En quoi les dommages que je subis sont-ils en relation avec les factures que j’envoie?

Vous envoyez un Avis de Courtoisie à un individu pour l’aviser des dommages que vous subissez à cause de l’entité corporative qui l’emploie et qui est désormais fermée (forclose).

Vous présentez à cet individu (le Répondant) les termes et conditions qui s’appliqueront SI IL CONTINUE ses demandes au nom de la soi-disant corporation. En faisant cela, vous acceptez de continuer à subir des dommages en échange d’un paiement en argent pur. Les factures contre des dommages : un échange, comme dans tous les contrats.

Avant l’Avis de Courtoisie, c’était l’entité corporative qui vous harcelait et vous causait des dommages. Depuis sa forclusion, l’individu qui vous écrit (le Répondant) ne peut plus prétendre agir au nom de sa corporation (vous lui fournissez les preuves vérifiables de la forclusion de son employeur dans les pages 5 et 6 de l’Avis de Courtoisie).

Vous lui annoncez les termes et conditions qui s’appliqueront du fait de transiger avec vous sur une base individuelle. S’il n’est pas en mesure de vous démontrer un contrat antérieur entre vous et lui, personnellement, qui mentionne d’autres termes et conditions que les vôtres, ce sont les vôtres qui s’appliquent, suivant les règles en vigueur dans la loi commerciale (UCC) qui est toujours en force dans le nouveau paradigme.

S’il persiste, il le fait à son corps défendant et il s’implique personnellement, en pleine connaissance de cause, sur une base individuelle. Il a accepté votre offre d’être facturé.

À ce point-ci, on parle d’échange contractuel: ses demandes contre vos factures. Pour ce qui est des dommages précédents qui ont déclenché cet échange contractuel entre vous et le Répondant, ils relèvent d’un fait historique vérifiable : le système d’esclavage est largement décrit dans les enregistrements à l’UCC de l’OPPT et son existence n’a pas été réfutée par les corporations qui sont maintenant en forclusion.

Une facture impayée constitue un bris de contrat.

 

17- Je reçois des appels téléphoniques suite à l’envoi de l’Avis de Courtoisie. Que devrais-je faire?

La plupart des appels téléphoniques sont enregistrés (pour fins d’entraînement ou de qualité du service…?). Ils peuvent être utilisés comme preuve que vous acceptez un contrat verbal selon leurs termes et conditions si vous acceptez de discuter de votre affaire par téléphone (contraire aux conditions offertes dans le contrat de votre Avis de Courtoisie).

Demandez le nom de votre correspondant. Ne vous contentez pas d’un prénom ou d’un numéro d’employé. Il tentera peut-être par tous les moyens de contourner votre question pour en venir à l’objet de son appel.

Restez sur vos positions et lorsque vous obtenez son nom (ou même si, finalement, vous ne l’obtenez pas), interrompez-le et dites lui quelque chose du genre « Merci pour votre appel et pour avoir enclenché le contrat que je vous ai proposé. Passez une excellente journée ».

Vous raccrochez et vous préparez votre facture pour au moins deux motifs : a) vous avoir contacté par téléphone b) avoir continué ses demandes à votre endroit.

Lisez les Directives des Avis de Courtoisie pour plus de détails.

 

18- Je suis sur une liste de débranchement pour mon compte d’électricité… Puis-je utiliser l’Avis de Courtoisie?

Si vous le faites, suivez la procédure prescrite pour toutes les communications qui suivent votre Avis de Courtoisie, incluant les appels que vous pourriez recevoir. Facturez en conséquence, à moins de recevoir un avis de désistement conforme à vos termes et conditions.

Vous pouvez aussi écrire à un individu du département de la santé l’avisant que la mesure dont vous êtes victime a un impact négatif sur votre santé. Souvenez-vous que cette corporation est aussi en forclusion et vous avez une demande de paiement qui peut constituer un déclencheur pour justifier l’envoi d’un Avis de Courtoisie à un individu de ce département.

Gardez cependant à l’esprit le fait que l’Avis de Courtoisie N’EST PAS UNE MISE EN DEMEURE. Dans ce cas-ci, c’est une invitation à contracter et, à la base de ce contrat, vous acceptez de vivre sans électricité en échange d’un paiement en argent pur.

Choisissez vos batailles mais, si vous n’avez plus le choix, qu’avez-vous perdre…? Ne rien faire les empêcheraient-ils de mettre leur menace à exécution?

19- Je suis dans une situation désespérée. Je cours un grand risque en utilisant l’Avis de Courtoisie…?

Si les risques que vous encourez par une action directe (tel que l’Avis de Courtoisie) sont trop élevés, vous pouvez considérer d’autres façons d’aviser les banquiers et les politiciens de ce qui se passe.

De plus en plus de communications, telles que des lettres ouvertes, sont envoyées ou sont en circulation pour les aviser que le monde a changé.

Il y a un engagement de votre part dans le fait d’utiliser l’Avis de Courtoisie. Le chemin peut être long et parsemé d’embûches. Il y a relativement peu de temps que ce document est disponible et il n’y a, pour ainsi dire, aucun historique fiable sur l’effet qu’il produit, à court et à long terme.

Si vous considérez avoir trop à perdre en l’utilisant, vous pouvez très bien contribuer à la cause commune en faisant savoir à votre entourage le nouveau paradigme qui s’est mis en place et en dirigeant leur questionnement sur les informations disponibles sur le site de l’OPPT et les sites connexes.

Votre apport à la cause, lorsque vous faites circuler la nouvelle du nouveau paradigme, est très important et il est essentiel. La population de cette planète vous en remercie.

 

20- Je n’ai pas de résultat.. Qu’est ce qui se passe?

Vous visez l’un ou l’autre de ces 2 résultats avec l’Avis de Courtoisie :

• Un avis de désistement irrévocable du Répondant

• Le silence complet.

Avec le processus de facturation, vous visez un seul résultat : un avis de désistement irrévocable (aucun paiement n’est dû : le Répondant a accepté votre offre de retrait).

Ne vous attendez pas à être payé… Attendez-vous plutôt à d’autres demandes et d’autres factures.

Comprenez que les banques doivent épuiser tous leurs recours (incluant des demandes répétées, les agences de collection, les lettres d’avocats, les actions en justice) avant de pourvoir prouver une « créance irrécouvrable » aux compagnies d’assurances qui assurent leurs risques. C’est seulement après dédommagement que leur silence suivra.

Certains résultats pourraient être plus rapides, tels qu’un Avis de Courtoisie envoyé à un individu travaillant pour une agence de collection. Il ne voudra peut-être pas se mouiller… Mais votre dossier retournera éventuellement à la banque et la prochaine nouvelle que vous en aurez proviendra d’un avocat. Vous aurez un autre client à facturer et vous devrez aussi facturer le dernier Répondant pour lui avoir transmis le dossier.

 

21- À quoi dois-je m’attendre en envoyant des Avis de Courtoisie ?

Deux réactions possibles : le silence ou la poursuite de l’intimidation à votre endroit. Envisagez qu’il y a de fortes chances que l’intimidation continue. Réalisez bien que l’Avis de Courtoisie est un processus de longue haleine, pouvant s’étendre sur des semaines et des mois sans que vous puissiez y entrevoir la fin.

Si vous choisissez cette voie, mesurez bien les implications : envoi de factures, de rappel et d’avis finaux, et ce, pour chaque nouvelle communication écrite ou appel téléphonique, etc. Nouveau processus commençant par l’Avis de Courtoisie à chaque nouvel intervenant en pensant à facturer le précédent pour avoir transmis le dossier… Et ainsi de suite… Si vous vous lancez dans cette aventure contre plusieurs corporations à la fois, il viendra un temps où vos processus de facturation deviendront pour vous un travail à temps plein.

Encore une fois, si vous le faites, faites-le jusqu’au bout ou alors, ne le faites pas du tout. Le fait que vous ne réagissiez pas par une facture suite à une quelconque infraction à vos termes et conditions constituerait, de votre part, une reconnaissance tacite que vous mettez fin au contrat.

Il n’y a pas que la pleine responsabilité personnelle de votre Répondant qui est engagée ici… La vôtre aussi est engagée… Vous devez respecter vos propres règles et poursuivre le processus de facturation autant que nécessaire et à chaque fois que les événements le justifient.

 

22- J’ai de grands doutes à propos de l’OPPT...

Réponse apportée par Heather, une des fiduciaires de l’OPPT :

Plusieurs inquiétudes et réflexions se sont mises à circuler suite à de l’information incomplète ou manipulée et très peu de gens ont pris le temps de vérifier les faits en vue de bien absorber CE QUI EST dorénavant… Je remercie de mettre ces inquiétudes et réflexions au premier plan… Et je retourne cette énergie par une énergie de même nature, en soulignant les faits et CE QUI EST.

Tout ce qui existe a été créé par la Source Première (mon choix de mot pour désigner la source éternelle et absolue à l’origine de tout ce qui existe) et la Fiducie de la Création englobe toutes les créations et les créatures qui se manifestent. Ceci inclue l’OPPT, un outil qui a servi un but précis, quelque temps avant le moment du MAINTENANT.

Si vous et moi EXISTONS et AGISSONS avec pleine responsabilité et imputabilité, avons-nous besoin d’une OPPT ou d’une Fiducie de la Création? Tous deux ont existé uniquement pour corriger le tort qui a été fait à la population de cette planète. Ce tort a été causé par le libre choix exercé par un petit nombre d’individus d’opérer un système d’esclavage à l’insu de ses victimes, sans qu’elles en aient été informées et sans qu’elles aient choisi librement de l’accepter en toute connaissance de cause. Pour ce faire, ces individus ont mis au point des mécanismes d’esclavage et de récolte des bénéfices à leur profit exclusif. Les enregistrements commerciaux (l’UCC) étaient l’un de ces mécanismes… Par l’utilisation qu’ils en faisaient, ce mécanisme opérait dans l’illégalité et l’illégitimité aux yeux de la Source Première car il brimait le libre arbitre d’autres créatures.

Toute créature de la Source Première est son propre gardien, son fiduciaire, son opérateur et le créateur de ce qu’il est, avec pleine responsabilité et imputabilité pour ce qu’il FAIT avec ce qu’il EST et les valeurs qui l’animent. L’Objectif principal des responsables du système d’esclavage était de nous maintenir dans l’ignorance de cette réalité et de revendiquer la propriété de tout ce qui existe sur terre pour nous convaincre de leur hégémonie.

Tous les Êtres de cet univers, incluant toute la population de cette planète, faisions face à cette situation en pleine lumière : nous étions tous les esclaves d’un petit nombre. Caleb, Randall et moi avons décidé de nous rendre pleinement responsables de QUI NOUS SOMMES et de ce que nous FAISONS… L’OPPT a rempli sa mission en utilisant les mécanismes des oppresseurs pour les retourner contre eux. Il appartient maintenant à chacun d’exercer son libre choix face à la nouvelle situation.

Caleb, Randall et moi ne sommes pas les fiduciaires de QUI VOUS ÊTES et CE QUE VOUS FAITES. Nous ne sommes pas non plus les fiduciaires des valeurs qui vous appartiennent ou qui sont en vous. Chacun est responsable de lui-même. Une perception plus correcte de ce que nous avons fait en tant que fiduciaires de l’OPPT (la « Fiducie Publique du Peuple Unique ») serait de dire que nous sommes les secrétaires qui ont ENREGISTRÉ dans le système d’esclavage tout CE QUI EST, ce qui a eu pour effet de faire disparaître et de rendre nul tout CE QUI N’EST PAS.

VOUS N’ÊTES PLUS TENU À AUCUNE OBLIGATION. L’OPPT a fermé tout ce qui brimait illégalement et illégitimement votre libre choix et l’OPPT se prépare à se retirer car son autre mission qui consistait à conserver ouvert l’espace ainsi créé jusqu’à ce que vous l’occupiez, cette mission-là tire à sa fin. Vous ÊTES et vous AGISSEZ selon ce que vous ÊTES. C’est tout CE QUI EST et uniquement de cela qu’il s’agit. À mesure que chacun exerce son libre choix d’ÊTRE et d’AGIR selon ses choix, dans la même mesure, l’OPPT n’a plus raison d’être.

Peut-être que le monde dans lequel nous vivions, cette fiducie qui nous a trahi, nous semble-t-il, était le résultat du fait que personne n’ÉTAIT et n’AGISSAIT avec la pleine responsabilité de ses actes…. En tant que seul gardien, fiduciaire et opérateur de qui nous SOMMES avec pleine responsabilité et imputabilité pour ce qui nous a été confié par la Source Première.

SOYEZ. AGISSEZ. Selon votre libre choix.

Avec gratitude, la grâce, l’amour et une paix absolue,

Heather Ann Tucci-Jarraf

Fiduciaire

 

23- Que nous réserve l’avenir?

Une question cruciale, posée par un nombre sans cesse croissant de personnes.

Avant longtemps, plusieurs des points discutés dans le présent document de questions-réponses relèveront de l’histoire : ils ne seront rien d’autres que des faits historiques. Il est à souhaiter que l’Avis de Courtoisie fasse son travail et que cette initiative se répande comme une traînée de poudre. Mais, comme nous n’en sommes pas encore là. Il reste encore beaucoup à faire.

Le temps passé à mettre des pansements sur les blessures causées par l’ancien système serait beaucoup mieux dépensé si on travaillait à la mise en place du nouveau système. Mais, il y a tellement de dommages et de souffrances… SVP, demeurez en contact avec les canaux de communications, les blogues et sites web en relation avec l’OPPT.

Un immense renouveau s’annonce à l’horizon et l’énergie que vous mettez à faire savoir aux autres ce que vous savez déjà a un impact énorme sur le déroulement des événements et la rapidité des changements à venir.

Tous les Êtres qui travaillent à ce renouveau vous en sont profondément reconnaissants

24- Qu’est-ce que l’UCC ?

Le Code Commercial Uniforme (UCC – Uniform Commercial Code) est la « bible » du commerce et il est utilisé mondialement d’une façon extensive mais discrète. L’UCC n’est pas enseigné dans les cours de droit. Il est enseigné à un très au niveau dans les systèmes bancaires et les systèmes gouvernementaux, et uniquement sur une base de « faire savoir uniquement ce qu’il y a à savoir » pour faire son travail.

En conséquence, très peu d’avocats, de procureurs, de magistrats ou de politiciens connaissent quoi que ce soit à propos de l’UCC. Des requêtes déposées en cour, en Australie entre autre, ont donné lieu à un blanc. Personne n’avait entendu parler de cela. Donc, en réponse à votre Avis de Courtoisie adressé à un avocat, attendez-vous à recevoir une lettre affirmant que votre Avis de Courtoisie n’a aucun fondement légal.

Comment pourriez-vous vous attendre à autre chose de la part de quelqu’un qui croit tout savoir à propos de la loi et qui n’a jamais reçu le moindre enseignement qui se rapporte à l’UCC, pas même son existence…?

 

25- Est-ce que l’UCC s’applique à tous les pays du monde?

L’article 9 de l’UCC est utilisé en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Canada sous la législation du PPSA, RDPRM ou du PPSR. Les différents pays utilisent différents acronymes et différentes terminologies. Souvenez-vous que l’UCC est utilisé uniquement aux échelons les plus élevés du commerce international et du système bancaire. Des documents de l’UCC récemment rendus publics relient les 4 banques majeures d’Australie à la Réserve Fédérale Américaine à New York. Ils ont tous enregistrés au même endroit : au bureau de l’UCC à Washington D.C., le même bureau où ont eu lieu les enregistrements de l’OPPT.

Soyez toutefois conscient que ce fait, même prouvé hors de tout doute, n’empêchera pas les avocats d’affirmer que l’UCC ne s’applique pas à votre situation. Ils n’ont tout simplement pas reçu l’enseignement qui pourraient leur permettre de voir les choses autrement.

 

Télécharger les Questions & Réponses sur l'OPPT en pdf
 
 
conditions d'utilisation politique de confidentialité